Les Peuples celtes

Séance du 08/07/2021, Les Peuples celtes, les Parisii par Philippe Egert

. 3

 

Origine

Les Parisii sont un peuple celte de Gaulois. Selon X. Delamare ce nom signifirait « pario » Chaudron et « si(i) » « ceux », donc ceux du chaudron. Les traces archéologiques les plus tardives indique un arrivé au 3 siècle avant JC, probablement des bords du Rhin pour s’établir sur la Seine à la confiance de l’Essonne, l’Yonne l’Yerres, la marne et l’Oise. Ce qui correspond à l’actuelle région Parisienne. (Source Persée : Les Gaulois de l’Ile de France au 2ème âges du fer).

Territoire

La capitale des Parisii s’appelle Loukotokía pour Strabon (-60 à -20) ou Leukotekía en 100 après JC pour Ptolémée.

Personne n’est en mesure de positionner exactement Lutèce.  En effet, pour César, elle se situe sur l’île de la cité. Une théorie d’Ernest Desjardins en 1878 propose la montagne Sainte-Geneviève. Mais aucune trace archéologique ne confirme ces supputations. Des recherches archéologiques de Auxiette et de Horard-Herbin en 2005 situe l’oppidum de Lutèce sur la commune de Nanterre au lieu-dit « Les Guignons » qui signifie (Malchance ou guigne). Mais, ces découvertes ne semblent encore irréfutables.

Economie

Sur le plan économique, le positionnement des Parisii est stratégique. Cela leurs permettent un contrôle du trafic fluvial le long Seiquana (la seine). Ainsi, ils sont à la confluence entre le sud de la Gaule, le nord et les Britons (Grande Bretagne).

En effet, un peuple Parisii Briton existe dans Yorkshire de l’Est. Les pratiques culturels, Guerrières (char de combat continentaux), funéraires tranche avec les coutumes contemporaines des autres peuples Briton comme les Briagante et les Coritari. Les Parissi Briton s’apparentent culturellement plus des Parisii de Gaule. Pour Vencelos Kruto, c’est la « Culture d’Arras ».

Politique

Les organisations politiques des peuples de Gaules sont diverses. Soit dynastique soit sénatorial. Selon des travaux de l’archéologue Mathieu Poux elle pouvait être démocratique chez certains peuples.

Pour ce qui concerne les Parisii nous n’avons pas d’information avant la conquête Romaine.

En effet, suite au siégé, puis au massacre d’Avaricum (Bourge) de -53, les Parisii participe au mouvement de résistance organisé par la coalisation de Vercingétorix en -52 en fournissant 8 000 guerriers, ce qui est relativement.

César confie 4 légions à Titus Labienus pour marcher sur Lutèce (Livre VII des « Commentaires sur la guerre des Gaules »). Les peuples Senon (Sens) et Parisii s’unissent contre l’avancé des armées Romaines. L’Aulerque Camulogène est élu chef de guerre de la coalition Parisii / Senon pour préparer la bataille de Lutèce.

Il applique la stratégie définie par Vercingétorix de la terre brulée pour privé de ravitaillement les troupes d’invasions Romaines.

Labiennus et ses soldats sont piégé dans les marais de la Bièvre (Bebros « Castor en Gaulois »). Leurs équipements lourds ne leurs permettent pas de franchie les ponts gardés par la coalition.

Pour échapper à l’anéantissement, Labiennus ce repli sur Meltosedum (Melun) territoire Senon où il massacre la population civile.

Les guerriers Senons quittent la coalition pour voler au secours de leurs populations. Labiennus profite de cette dissension pour réattaque le dispositif défensif du bassin Parisien. Ainsi, Camulogène ne peut plus tenir la totalité des ponts.

Labinus passe par Metiosedum (On ne sait pas bien où cela est « Juvisy, Medon ou Athis-Mons »).

Ce contournement surprend Camulogène. Les légions 7 et 12 l’encercle les guerriers de Parisii entre les plaines de Grenelle, le village d’Issy et de plaines Vaugirard.

C’est les armes à la main que Camulogène meure.

Les rescapés se réfugiaient sur une colline proche sans doute les hauteurs de Clamart ou de Meudon. Mais ils ne purent soutenir le choc des légions et inverser le cours de la bataille. Cet anéantissement des force Gaulois dans la bataille de Lutèce ne signifie pas la fin des Parisii. En effet, après sa victoire Lavienus ce porte au secoure de césar devant Gergovie, laissant Lutéce au Parisii.

Culturel

Traditionnellement, les Romains laisse les peuples vaincus ce géré tant que le cultes publiques Romain étaient respecté.

Cependant, tendanciellement une politique d’acculturation des Gaulois s’exerce au profit de la religion Romaine. C’est ainsi, qu’un temple de Mercure et un autre de Mars sont bâti sur la butte de Montmartre en remplacement d’un temple Gaulois (source Paris sous les Romains dans l'Atlas général d'histoire et de géographie de Vidal Lablache.)

Malgré cela, le panthéon Gaulois résiste encore au 1er siècle de l’ère chrétienne chez les Parisii. En effet, une colonne représentant les divinités païennes du monde Gauloise et du monde Romain est réaliser.  Elle est commandée par les « nautes » de Lutèce. Ils formaient une corporation de riches armateurs mariniers et commerçants naviguant sur la Seine et de là vers les fleuves et rivières du reste de la Gaule. Ils furent à la base du commerce et des échanges entre la cité de Lutèce et le reste du monde antique.  

Le Pilier des nautes représente les panthéons Gaulois (Ésus, Smertrios, Tarvos trigaranus, Cernunnos), mais également Romain (Jupiter, Mars, forgeron Vulcain, Mercure, Fortuna, Vénus, Dioscures Castor et Pollux).

Conclusion

Malgré 100 ans de massacre et de déportation de population civil, le Pilier des Nautes est le symbole de la réconciliation des Celtes de Gaules et des Romains, c’est la naissance d’une nouvelles cultures interféconde les Gallo-Romains.

 

Ajouter un commentaire

 
×